À propos

À propos

 

           - brèche -
 

ma grand mère écrivait des poémes
femme de la campagne paysanne
mère de cinq enfants
elle écrivait de la poésie 
et libérait ainsi en moi
un infini espace de liberté
elle m'ouvrait un chemin

 

Auteure - metteuse en scène et performeuse Valérie Bernatet s’intéresse à l’expérimentation dans les écritures contemporaines. Elle questionne la notion d'espace et la place du spectateur.
Comédienne et passionnée de théâtre contemporain, sa pratique inclue la mise en scène, l’écriture, la vidéo, la performance, le son et l’installation.
Elle invite à dépasser les préjugés en utilisant l’image, le corps, le texte et déploie un univers singulier, intime et poétique.

De 2008 à 2013 elle crée des mises en scène à partir d'oeuvres de femmes, dont elle se fait la porte voix qu'elle incarne jusque dans la chair – King kong Théorie de Virginie Despentes, Lettres à sa fille de Calamity Jane – et réalise des collaborations avec de nombreux artistes de la scène contemporaine. 
Cette première période sous le nom de Carmen Blaix, nom emprunté à sa grand-mère, est traversée principalement par son engagement féministe et la recherche d'une voie personnelle qu'elle exprime dans la mise en scène.
Son univers mêle image, son et performance et s'inspire de la culture populaire, de la télévision au cinéma, et de la littérature.
La musique est omniprésente. Ses objets sont scèniques et tendent à l'installation que l'on traverse - Dancing room - La terre est une émotion - 

En 2014, deux évènements simultanés,  un choc émotionnel ajouté à la découverte d'une nouvelle écriture, le montage vidéo, changent son approche artistique.

Mon regard se transforme de manière radicale après le suicide d’une amie qui a sur moi l’effet d’un électrochoc. De façon étrange et inattendue, cet évènement me rapproche de la beauté de la vie et de son caractère miraculeux. Tout prend un autre sens, une saveur inconnue jusqu’alors. En apparence rien n’a changé et pourtant tout est différent. C’est dans cette nouvelle optique que j’amorce des projets contemplatifs, méditatifs et poétiques.  Avec la découverte du son des bols tibétains, j'accentue cette relation au sacré. Je cherche avec le projet La Terre est une émotion, à entrainer le la regardeu·r·se, voire l’expérimentateur·rice, dans une expérience commune ritualisée, sonore et visuelle, qui ouvre un espace poétique proche du spirituel et de notre relation au divin.