Série Coups de Foudre

Série Coups de Foudre

Installation vidéo

2015

 

INTIME - EXTIME - Série coups de foudre - Mix 1

Carte postale

INTIME - EXTIME Série coups de foudre - Mix 2

Série coups de foudre

Installation vidéo présentée en juin 2015 dans le hall du Centre Culturel Bonnefoy à Toulouse dans le cadre du projet INTIME / EXTIME.

Avec par ordre d'apparition : Kounia, les jeunes musicien·e·s de la place Arago, Henri, Marie-Christine, Nathalie, Denis, Luna, Marius, Etienne, Darcy, Jobi, François, Elvis, 2pak, Bonnie, Alexis, Suzanne, Nicole, Hélène, Raphaël, Lolita, Léa, Anaïs.

Et l'aide précieuse pour l'installation de Nataly Guillot et Doug le Toug

Toulouse Fr - 2015

 

A la demande du centre culturel Bonnefoy à Toulouse, il s'agit de créer une œuvre visuelle avec la participation des habitant.e.s du quartier. 

Mon projet Série coups de foudre,  est une sculpture de téléviseurs qui diffuse une vidéo d'entretiens avec les habitant·e·s du quartier. Nous parlons d'amour, de coup de foudre plus exactement. Prétexte à la rencontre et à la contemplation, la résidence à lieu d’avril à juin 2015, au printemps.
Il s’agit  d’établir un protocole qui implique les habitant.es dans l’œuvre.
Pendant huit semaines j’erre et explore le quartier avec les habitant·e·s, les passant·e·s. Nous prenons le temps de la discussion, de l’échange. Au hasard des rencontres la musique s’impose. J’envisage la vidéo dans la spontanéité et la capture de l’ instant et j'applique intuitivement le processus de création de Jonas Mekas qui dit de son travail Moi, je me décris d'ailleurs comme “filmeur” plutôt que cinéaste, parce que je ne décide de rien. Je me promène avec ma caméra dans ma poche et je la sors quand je sens que c'est le moment. Je n'ai aucun plan, aucune note, aucun script, aucune idée de ce que je vais filmer et de la manière dont j'utiliserai les images.
Le montage, que j’effectue simultanément au tournage, fragmente les paroles. Il est toujours question de cut up,  une symphonie se déssine. les habitant.e.s se rencontrent, s'interrogent, se répondent, dans l’espace virtuel de la vidéo.
Ecriture de la parole, recherche autour du son et du rythme. La langue s’exprime comme la musique. Les fragments pour le tout, les notes d’une symphonie. Etre ensemble, parler, échanger : le langage. 
Les vidéos sont diffusées sur 9 téléviseurs à tube cathodique, dans un salon recrée à partir d'un couple de fauteuils rouge des années 70, une moquette de gazon synthétique, des fleurs artificielles,